La justice environnementale

mercredi 14 avril 2010

Thèmes : Environnement

Version imprimable fontsizeup fontsizedown
Référence : Dossier publié dans Raison publique, n°8, avril 2008, pp. 5-55.

Faut-il voir dans les lois visant à combattre la souffrance des animaux une reconnaissance de leur valeur morale intrinsèque ? Comment comprendre les références à la notion de dette écologique dans le débat sur les changements climatiques ? Et si nous avons des obligations envers les générations futures, faut-il les envisager à l’aune de celles que nous avons envers nos contemporains ? Des végétariens aux pédagogues de l’empreinte écologique, des avocats de la soutenabilité aux défenseurs des réfugiés africains, tous ont en tête une vision souvent différente de ce qui fait la valeur d’une espèce de papillon, de l’importance de pérenniser notre propre espèce, des droits de chacun à un égal accès aux ressources ou à un environnement de qualité, et de bien d’autres problèmes encore. Que peut donc bien signifier alors « agir de façon environnementalement juste » dans notre monde d’aujourd’hui ? C’est à répondre à une telle question, à travers quelques-unes de ses facettes, que s’attache le présent dossier.

- Axel Gosseries : "Les théories de la justice intergénérationnelle. Synopsis à l’usage des durabilistes pressés"
- Anne-Christine Habbard :"L’Éthique environnementale : la défaite du politique ?"
- Joëlle Zask : "Questions environnementales et participation démocratique"

Version imprimable fontsizeup fontsizedown
Pour citer cet article :
 

© Raison-Publique.fr 2009 | Toute reproduction des articles est interdite sans autorisation explicite de la rédaction.

Motorisé par SPIP | Webdesign : Abel Poucet | Crédits