Raison publique n°14

Grammaires de la vulnérabilité / L’art de l’intime


Date de parution : juin 2011

Presses de l’Université Paris-Sorbonne
145x210
472 p.
ISBN : 978-2-84050-754-3
Prix : 14 Euros

Numéro téléchargeable dans son intégralité, en cliquant ici.

Version imprimable fontsizeup fontsizedown
Télécharger cet article au format PDF (179.8 ko)
Télécharger cet article au format PDF (1.9 Mo)

- 

Grammaires de la vulnérabilité

Dossier coordonné par Marie Gaille et Sandra Laugier

Centrale dans les éthiques et politiques du care, la notion de vulnérabilité a acquis une certaine fortune ces dernières années. D’abord employée dans une perspective normative : il y aurait une catégorie de « vulnérables » – des êtres humains à qui nous devrions une attention spécifique –, la notion semble posséder aussi, aujourd’hui, un sens descriptif plus étendu, renvoyant alors à l’idée d’une condition humaine à « reconnaître » (« nous sommes tous vulnérables »), quand elle n’englobe pas tout ce qui est « fragile » : l’animal, la nature, …. On peut alors s’interroger sur la grammaire d’une telle notion. Trop restreinte, elle catégorise ou naturalise un groupe d’individu ; trop large, elle perd son sens ou se laisse déterminer par l’arbitraire de notre désir (ou fantasme) de protection. Comment comprendre la notion de vulnérabilité et quels usages éthiques et politiques peut-on imaginer ? Tel est l’objectif de ce dossier.

Sommaire

- Introduction, par Marie Gaille et Sandra Laugier
- Les vulnérables et le géomètre. Sur les usages du concept de vulnérabilité dans les sciences sociales, par Estelle Ferrarese
- Le care, le souci du détail et la vulnérabilité du réel, par Sandra Laugier
- La terre est-elle fragile ?, par Catherine Larrère
- Comment définir la vulnérabilité ? L’apport de Robert Goodin, par Marie Garrau
- Principe d’autonomie et vulnérabilité en droit de la santé, par Denis Berthiau
- Les écuries d’Augias : mythe de la performance et déni de vulnérabilité, par Pascale Molinier
- Décidera bien qui décidera le dernier ! Vulnérabilité effective et « bonne décision » en contexte hospitalier, par Marie Gaille
- La vulnérabilité dans un milieu carcéral, par Vanessa Andrade de Barros, José Newton Garcia de Araújo & João Batista Moreira Pinto
- Vulnérabilité et non-domination : quels enjeux pour la justice pénale ?, par Christophe Béal


- 

L’art de l’intime

Dossier coordonné par Sylvie Servoise

L’intime, aujourd’hui, s’expose, se dévoile, et mobilise bien des curiosités et des convoitises, bénéficiant du crédit attribué aux valeurs d’authenticité, de vérité et d’émotion avec lesquelles on tend souvent à le confondre. Il se trouve alors pris dans une dynamique impérieuse, propre aux logiques et aux besoins de la reconnaissance, qui se nourrit d’un glissement de sens crucial : l’intime n’est plus ce qui est strictement personnel et caché aux autres, ce qui demeure secret – mais ce que, du profond de nous-mêmes, nous considérons comme partageable et que nous souhaitons voir soumis à la (re)connaissance d’autrui. Comment se représente et se figure l’intime ? Comment comprendre ce glissement et, surtout, que faut-il en penser ? Telles sont les questions explorées par les contributeurs de ce dossier.

Sommaire

- Introduction, par Sylvie Servoise
- Une peinture de l’espace intime, par Vanina Mozziconacci
- D’un voyage l’autre : du moyen de transport comme lieu de l’introspection et de la fiction de l’intime chez Marcel Proust, Virginia Woolf et Fernando Pessoa, par Sandra Cheilan
- Alan Pauls, l’écriture ou l’arène de l’intime, par Gersende Camenen
- Ce que dit l’autofiction : les écrivains et leurs fractures, par Arnaud Genon
- Journal personnel : l’intimité destinée/dévoilée, par Alice Tuerlinckx
- Reconfiguration de la notion d’intimité : l’exemple du journal intime en ligne, par Anaïs Aupeix
- La web-intimité, par Nicolas Thély
- L’œil numérique du cyclope, par Ophélie Hernandez

En complément de ce dossier, sont publiées sur le site de Raison publique, les contributions de :

- Vanina Mozziconacci : « L’intime mis en reliefs. Quelques oeuvres de Sophie Calle »
- Catherine Voison : « La fabrique du vivant surexposée par l’art »
- Eloi Saint Bris : « Thoreau, penseur et praticien d’une politique de l’intimité »
- Sandra Cheilan : « Fiction et fabrique de l’intime dans le journal en bande dessinée : l’exemple du Journal (III), décembre 1993- août 1995 de Fabrice Neaud »
- Mathilde Roman : « Filmer l’intime. De l’identité personnelle à l’identité familiale »
- Tiphaine Larroque : « No Sex Last Night (1992) de Sophie Calle & Greg Shephard : témoignage filmique doublement subjectif de l’intimité d’un couple en voyage »
- Séverine Lebert : « Qui veut la peau de l’écorché vif ? »
- Isabelle Charpentier : « Amande amère… Obsession de la virginité, violence, érotisme et stéréotypes dans les « contes intimes » L’Amande (2004) et La Traversée des sens (2009) de Nedjma (Maroc) »


- 

Grand Angle

Sécularisme et cosmopolitisme. Héritages, controverses, perspectives, par Étienne Balibar


- 

Questions présentes

Qu’est-ce qu’un bon compromis ?, par Philippe Van Parijs
Le peuple, les masses ou les sujets. L’histoire des Annales face à la critique de Jacques Rancière, par Florence Hulak


- 

Critiques

Entre autocensure, propagande et subversion : le cinéma face aux dictatures du vingtième siècle, par Pierre-Simon Gutman – À propos de : Raphaël Muller & Thomas Wieder (dir.), Cinémas et régimes autoritaires au XXe siècle
L’« idée » de justice contre la théorie : Rawls au crible de Sen, par Cédric Rio – À propos de : Amartya Sen, L’Idée de justice Politiques de l’empathie, par Alexis Cukier – À propos de : Frans de Waal, L’Âge de l’empathie.
La non-domination, la France et ses illusions, par Naël Desaldeleer – À propos de : Cécile Laborde, Français, encore un effort pour être républicains.

Version imprimable fontsizeup fontsizedown
Pour citer cet article :
Télécharger cet article au format PDF (179.8 ko)
Télécharger cet article au format PDF (1.9 Mo)

© Raison-Publique.fr 2009 | Toute reproduction des articles est interdite sans autorisation explicite de la rédaction.

Motorisé par SPIP | Webdesign : Abel Poucet | Crédits