Une critique marxiste des droits de l’homme est-elle encore possible ?

Ce titre un peu sot peut être entendu d’emblée de différentes façons, plus ou moins excitantes pour l’imagination. Car il semble bien reposer sur l’hypothèse qu’une telle possibilité est improbable, soit qu’on se propose d’en fournir les raisons, soit qu’on se propose d’y objecter de façon absolue ou conditionnelle. Et l’hypothèse elle-même peut être présentée soit sous une forme historiciste, à partir de l’idée que le discours de Marx sur les « droits de l’homme » appartient à une conjoncture et à un style de pensée qui n’ont plus beaucoup de pertinence aujourd’hui, soit sous une forme morale et politique plus agressive, à partir de l’idée que la validité du marxisme comme idéologie et programme politique ayant été précisément remise en question au nom des droits de l’homme, il serait paradoxal de le voir resurgir sans transformation dans la place de « critique des critiques ».

Lire la suite...