Entretien avec Antonio Tabucchi

Sylvie Servoise : Petites équivoques sans importance[1], l’un de vos premiers textes, aborde un thème récurrent et fondamental de votre œuvre : les « malentendus, incertitudes, compréhensions tardives […] erreurs stupides et irrémédiables » qui jalonnent notre existence et l’orientent parfois de façon déterminante. Pouvez-vous expliquer la nature de cette « attraction irrésistible » que vous dites éprouver, dans la Note liminaire, à l’égard des « choses décalées » ? Antonio Tabucchi : Je souhaiterais avant tout souligner l’importance

Lire la suite...