Quel avenir pour l’Etat Providence ? Une leçon américaine

Dans The Great exception, l’historien américain Jefferson Cowie – spécialiste du monde du travail – tente d’expliquer à ses lecteurs pourquoi le mot d’ordre d’un nouveau New Deal, ou d’une réactivation de la politique sociale et économique des années 1930 et 1940, n’est pas à l’ordre du jour pour la gauche progressiste aujourd’hui. Une analyse de Jean-Fabien Spitz.

Lire la suite...

Démocratie, nation et ethnie. Le problème des frontières

SFC Gordon Hyde

D’un point de vue démocratique, on souligne que le pouvoir politique n’est légitime que dans la mesure où son exercice est conforme à la volonté du peuple; selon le nationalisme culturel, il n’est légitime que dans la mesure où il se conforme à la culture prépolitique de la nation. Mais la démocratie et le nationalisme culturel sont tous deux confrontés à un même problème : comment déterminer les limites de la collectivité censée légitimer le pouvoir politique? Dans l’espace ouvert par cette question, Arash Abizadeh analyse la dynamique qui conduit de la démocratie à un nationalisme culturel qui se mue fréquemment en un nationalisme ethnique.

Lire la suite...

L’Iran : de la dé-sécularisation par l’État à la re-sécularisation par la société

’analyse de la révolution iranienne a départagé les chercheurs quant au rôle que la religion a joué, à la fois dans la victoire et l’instauration du nouveau régime, mais également dans l’évolution de la société iranienne. Une des questions souvent débattues dans la littérature académique consiste à étudier le lien entre religion et politique, entre religion et laïcité, religion et sécularisation, voire religion et dé-sécularisation, surtout à partir de la Révolution de 1979 en Iran et le retour des fondamentalismes religieux dans le monde chrétien et juif.

Lire la suite...
1 2 3 6