Défendre la liberté d’expression

Il est trop tôt pour dire le sens ou anticiper les suites du massacre qui a frappé mercredi la rédaction de Charlie Hebdo, les proches du journal présents et les policiers qui ont tenté de les protéger. Le temps est à l’expression de la tristesse, de l’indignation et de la solidarité[1]. Le choix de la cible offre une seule certitude, qui a encouragé les innombrables messages de soutien exprimés de

Lire la suite...