Au bout de “La Longue de nuit” d’Ernst Israël Bornstein

La Longue Nuit, c’est le titre du récit de témoignage qu’Ernst Israël Bornstein publia en Allemagne en 1967 (Die Lange Nacht). C’est aussi le nom, métaphorique, donné à sa tragique expérience de la déportation depuis sa Pologne natale, entre 19 et 22 ans, dans pas moins de sept camps de concentration nazis; enfin, c’est peut-être aussi plus largement le nom de la Shoah, au cours de laquelle presque toute la famille de Bornstein a trouvé la mort. Un dossier dirigé par Sylvie Servoise.

Lire la suite...

Enfants de la guerre

S’intéressant aux représentations, littéraires, cinématographiques mais aussi juridiques des enfants de la guerre, les articles qui composent ce dossier invitent autant à se demander ce que les guerres font aux enfants, que ce que les enfants font à la guerre : que peut-on apprendre du point de vue des enfants sur la guerre ou lorsque celle-ci est vécue ou représentée à hauteur d’enfant ?

Lire la suite...

Les Années Ernaux

Comment relever le défi d’une « autobiographie impersonnelle », pour reprendre la formule d’Annie Ernaux, et comment expliquer un tel geste ? Un dossier consacré aux Années, issu d’une journée d’études organisée à Le Mans Université par Sylvie Servoise et Jordi Brahamcha-Marin, présenté ici par Sylvie Servoise.

Lire la suite...

La Sagesse collective

Un groupe de citoyens ordinaires, sans compétence particulière, est-il capable de prendre de meilleures décisions qu’un petit groupe d’experts ? La folie des foules redoutée par Le Bon ou Schumpeter ne peut-elle pas, sous certaines conditions, céder la place à une sagesse des grands nombres ? Telles sont les questions qui forment le cœur de ce dossier consacré à la sagesse collective, dirigé par Jon Elster et Hélène Landemore.

Lire la suite...

Excuses d’Etat

On observe, sur le plan international, une demande croissante d’excuses d’Etat. A quelle logique répond un Etat lorsque, par l’entremise de son plus haut représentant, il présente des excuses pour un crime qu’il reconnaît comme sien? Dans ce dossier, dirigé par Kora Andrieu et Jacques Sémelin, Raison publique explore cette question toujours actuelle.

Lire la suite...

Droits de l’homme et politique : individualisme étroit ou nouvel universalisme ?

Aujourd’hui – comme Pierre Manent nous le rappelle dans son article – les droits de l’homme semblent avoir acquis une « autorité en quelque sorte exclusive » au sein des sociétés démocratiques. D’où l’importance de réfléchir à la signification de ce concept dans une perspective à la fois théorique et historique.

Lire la suite...

Care, capabilités, catastrophe

Le thème omniprésent de la catastrophe semble, étrangement, remplacer celui du risque dans l’euphémisation de la réalité des situations qu’affrontent aujourd’hui les humains. Là où le risque présentait comme calculable et évitable le désastre humain, tout en niant au fond la réalité des menaces, la catastrophe le présente comme massif et incalculable. Ce dossier entend défendre une vision plus réaliste de la catastrophe, analysant les effets et causes des négligences envers les humains et leur environnement, autrement dit, de la vulnérabilité. Le dossier entend mobiliser, à la suite de Joan Tronto et d’Amartya Sen, des concepts tels que le care ou les capabilités comme alternative aux concepts de risque ou de catastrophe. Un dossier dirigé par Solange Chavel et Sandra Laugier.

Lire la suite...
1 2